Comment résilier un forfait mobile ?

Vous en avez marre de votre opérateur et vous souhaitez changer ? Vous avez vu une offre promotionnelle chez un opérateur et vous êtes tenté d’y souscrire car elle est moins chère que celle que vous avez actuellement ? Les raisons qui nous poussent à résilier un forfait mobile sont nombreuses, nous vous donnons ici la marche à suivre.

Étape 1 : pourquoi résilier ?

Avant de vous lancer dans une procédure de résiliation, qui peut être très simple nous le verrons par la suite, pourquoi souhaitez vous résilier ? Si c’est pour une offre concurrente moins cher ou encore, parce que vous êtes déçu des services de votre opérateur, avez-vous pensé à contacter le service client de votre opérateur ? Vous pourrez peut être faire évoluer la situation dans votre sens en discutant avec un conseiller commercial. Si en revanche, votre souhait de résiliation est ferme et motivé, découvrez comment faire.

Étape 2 : la résiliation en fonction de votre engagement

Le principe de la résiliation des forfaits mobiles a évolué les dernières années notamment grâce à la mise en place de la loi Chatel, sensée prévenir les abus et protéger le consommateur. Ainsi, que vous soyez engagé 12 ou 24 mois, vous allez pouvoir résilier, la différence seront les frais que vous devrez à votre ancien opérateur. Ainsi, avant de foncer vers une offre forfait mobile pas cher sur le marché, faites le calcul de ce que vous devez éventuellement à votre opérateur si vous le quittez avant la fin de votre engagement.

> Engagement de 12 mois : résiliation avant l’échéance

Si vous avez souscrit un forfait mobile pour 1 an et que vous souhaitez partir avant la fin de l’échéance de votre contrat, selon la loi française, vous devrez la somme des mensualités restantes à votre opérateur. Par exemple, si vous résiliez un forfait mobile SFR au bout de 6, mois sur un engagement d’un an, vous devrez 6 x mensualité forfait mobile en guise de frais de résiliation.

> Engagement de 24 mois : la réduction des frais

La loi Chatel permet aux consommateurs de se désengager avant la fin de l’abonnement de 24 mois en ne versant que le quart des mensualités restantes à leur opérateur. Par exemple, si vous quittez votre opérateur Orange par exemple au bout de 15 mois, vous devrez le quart de (24-15 =) 9 mois de forfaits soit 25% des 9 mois restants. En revanche, pour un engagement de 24 mois, si vous partez la première année par exemple au bout de 6 mois, vous devrez : 6 mois complets de forfaits de la première année d’engagement + 25% des 12 mois de la deuxième année. Un calcul à faire avant de résilier.

Étape 3 : la portabilité de votre ligne

Avant de résilier définitivement, si vous souhaitez conserver votre ancien numéro de téléphone, vous pouvez le faire en récupérant gratuitement votre code RIO. Pour cela, vous allez pouvoir composez le 3179 et fournir ce code à votre nouvel opérateur qui, par cette démarche, résiliera votre contrat automatiquement. Si vous ne souhaitez pas conserver votre numéro, vous pouvez vous rendre directement à l’étape 4.

Étape 4 : le courrier de résiliation

Que vous résiliez au delà de l’engagement ou pendant, cette résiliation sera effective 10 jours après la réception par votre opérateur de votre courrier de résiliation. Celui-ci soit être envoyé en courrier recommandé avec accusé de réception auprès du service client de votre ancien opérateur. Vous trouverez des modèles de lettre de résiliation gratuitement en ligne. Mais sachez qu’il faudra indiquer votre numéro de ligne que vous souhaitez résilier, vos coordonnées, le motif de la résiliation sans oublier de dater et de signer. Si vous souhaitez que votre résiliation ait lieu à une date particulière, stipulez-le dans votre courrier.

Vous aimerez probablement
Objets connectés : comment tout gérer depuis son smartphone
Top 5 des forfaits sans engagement
Forfait engagement 24 mois : bonne ou mauvaise idée ?
Top 5 des forfaits mobiles pas chers du moment !

Laisser une Réponse